• Résonances

Critique de Wutiko par Philippe Renaud | Le Devoir

« C’est un réel bonheur que de retrouver la voix chaude et éraillée du compositeur et percussionniste Élage Diouf, six ans après la sortie de son précédent album. Wutiko, son troisième, poursuit l’ouvrage de métissage musical qui définit la carrière du Sénégalais d’origine, généreux et authentique musicien mû par les rencontres entre les formes rythmiques et mélodiques des traditions de son coin d’Afrique et la musique populaire d’ici — ou d’ailleurs, dans le cas précis de Daaw, amusant écart afro-cubain en duo avec le troubadour Carlos Placeres. »...


Lire la critique complète du 12 mars 2021 dans Le Devoir